ANAIS0317

Mobilisation contre les expulsions de migrants à l'initiative du Préfet du Gard.

Une manifestation est organisée le Jeudi 30 mars à 18h00. Départ devant la maison carrée et arrivée devant la préfecture, avenue Feuchères.

Merci de mobiliser toutes les personnes de vos réseaux et que vous connaissez

 

Bonjour à toutes et tous,

 Nous venons de recevoir cet appel du réseau Anaïs de Nîmes. Nous vous suggérons d’envoyer la lettre selon le modèle en PJ et de participer à la manifestation du 30 mars à Nimes. Un covoiturage pourrait être organisé si vous vous manifestés. Pour sa part, le Collectif, en tant qu’association, envoie la lettre dès aujourd’hui. Vous pouvez également diffuser autour de vous sans retenue...

 “ Suite à la conférence de presse de vendredi dernier dont les échos vont être diffusés dans les jours qui viennent nous avons eu une rencontre ce lundi pour organiser les suites de notre mobilisation.

Il y a urgence car les premières convocations ont déjà eu lieu et les premières expulsions sont prévues dès le début du mois d'avril.

Voici ce qui a été décidé :

Inviter le maximum de personnes à envoyer un courrier rapidement au préfet pour lui demander de répondre à la demande de rendez-vous qui lui a été faite. (Cf. modèle de lettre joint à ce mail). Les coordonnées de la préfecture sont : Monsieur le Préfet du Gard, 1 rue Guillemette, 30045 NÎMES Cedex 9. Mail : prefecture@gard.gouv.fr.

Merci de nous envoyer une copie du courrier que vous envoyez au préfet (reseau.anais30@gmail.com)

Une manifestation est organisée le Jeudi 30 mars à 18h00. Départ devant la maison carrée et arrivée devant la préfecture, avenue Feuchères.

Merci de mobiliser toutes les personnes de vos réseaux et que vous connaissez

Signataires :

Secours Catholique/Caritas France

APA (Association Protestante d’Assistance)

ACAT (membre du RNDH, Réseau Nîmois des Droits de l’Homme)

RESF (membre du RNDH)

La Cimade - Groupe de Nîmes (membre du RNDH)

Amnesty International (membre du RNDH)

Ligue des Droits de l’Homme Nîmes (membre du RNDH)

APTI (Association pour la Promotion des Travailleurs Immigrés, membre du RNDH)

OIP (Observatoire International des Prisons, membre du RNDH)

CCFD (Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement)

Pôle Solidarité du Diocèse

Fondation de l’Armée du Salut - CHRS Les Glycines

A Mots Ouverts

Collectif Solidarité Migrants d’Alès

 

IL FAUT SAVOIR QUE l’attitude du Préfet du Gard est en contradiction avec les déclarations de Bernard Cazeneuve, ministre de l’intérieur lors du démantèlement de la jungle de Calais, qui avait affirmé que les personnes déplacées avaient vocation à demander l’asile en France et devaient être préservées de l’application des accords de Dublin (retour vers le pays d’admission en Europe). En outre, les conditions d’accueil en Italie où seraient renvoyés les personnes concernées, sont déplorables.

NC