JULLIENPHOTO

Allons voter !

Vous le savez tous, d’ici quelques jours nous allons devoir choisir qui nous gouvernera pour les cinq prochaines années. Etant contraint à un devoir d’objectivité, je ne vous parlerai pas des candidats, ne vous donnerai pas mon avis et ne formulerai aucune critique. Je ne vous dirai pas pour lequel voter. Ce que je vous dirai, en revanche, c’est d’aller voter !

 Depuis maintenant des années, le taux d’abstention dans notre pays ne cesse d’augmenter. Pourquoi ? Sans doute par manque d’espoir, manque d’envie. Pour beaucoup, les femmes et hommes politiques sont trop éloignés de nous, le peuple. Ils vivent dans leur bulle, s’occupent de leurs petites affaires et ne se préoccupent plus de nous.  A vrai dire, je suis plutôt d’accord avec ce constat. Tous les candidats que nous voyons ne vivent pas dans la réalité. Ou plutôt, ils ne vivent pas dans notre réalité. Ils n’y vivent plus. Mais dans ce cas, que devons-nous faire ? Abandonner ? Les laisser profiter entre eux ? Se taire et ne plus agir ? De toute évidence, non ! Ce que nous devons faire, notre devoir, c’est de RESISTER ! Oui, vous avez bien lu, il nous faut résister ! Comment ? En arrêtant de nous laisser faire, en faisant entendre notre voix, en allant voter ! Un candidat vous semble plus crédible que les autres, vous donne davantage d’espoir, vous fait même, peut-être, rêver ? Alors votez pour lui ! Et si aucun ne vous semble crédible, alors déplacez-vous quand même, allez devant l’urne et mettez-y un bulletin blanc !

 Il est temps de montrer à tous les hommes politiques que nous sommes là, que nous existons encore, que nous avons notre mot à dire ! Nous sommes censés être en démocratie, c’est donc à nous, nous le peuple, d’avoir le pouvoir ! Nous avons le pouvoir de rendre nos vies meilleures, le pouvoir d’être heureux, le pouvoir de créer de l’espoir ! Alors utilisons ce pouvoir, unissons-nous, rassemblons-nous, dépassons nos différences, et votons !

Certains diront que j’ai une vision idéaliste, voir utopiste de notre société. Ils diront que je ne suis qu’un rêveur, que j’ai tort de garder espoir. Je crois que ceux-là se trompent ! C’est en gardant espoir que l’on peut avancer. C’est en gardant espoir que l’on innove, que l’on se pousse à repousser nos frontières. C’est en rêvant que l’on bâtit un avenir meilleur, plus saint, où chacun aura la possibilité d’être heureux et de rêver à son tour !

 Il y a 36 ans, Coluche lançait un appel au vote. J’aimerais, pour finir cette petite tribune, le reprendre :

 « J’appelle les fainéants, les crasseux, les drogués, les alcooliques, les pédés, les femmes, les parasites, les jeunes, les vieux, les artistes, les taulards, les gouines, les apprentis, les Noirs, les piétons, les Arabes, les Français, les chevelus, les fous, les travestis, les anciens communistes, les abstentionnistes convaincus, tous ceux qui ne comptent pas pour les hommes politiques à voter, à s’inscrire dans leur mairie et à colporter la nouvelle ! »

Jullien Pacioni-Dorna

 

J. P.-D.