L'éco parc du bois de Minteau

 

Deuxième réunion publique du syndicat mixte pour l'aménagement du bois de Minteau.

Une salle clairsemée, peuplée essentiellement de Calvissonnais, un seul maire de notre communauté était présent, le maire de Codognan.

On voit ainsi la « com » qui a été faite pour cette réunion et l'intérêt que portent nos maires à un projet qui va modifier totalement notre environnement.

Imaginez un aménagement sur 170 hectares à nos portes. Ce sera une nouvelle route qui traversera notre commune ou celle d'Aigues vives pour rejoindre la départementale 1 transformée en 3 ou 4 voies, C'est l'afflux de 2500 personnes avec leur famille, qui viendront pour l'essentiel habiter à proximité du site, d'où une pression immobilière colossale. Tout cela, je le répète à nos portes, juste derrière l'aire de repos de Vergeze et se prolongeant jusqu'à Boissière.

Cette révolution qui va modifier tout notre cadre de vie, déjà bien détruit par l'autoroute et des constructions inopportunes sur le versant ouest du village, n'intéresse pas nos élus. Il est vrai , que sous le dictat de la préfecture, les maires des communes adjacentes n'ont qu'un rôle consultatif dans le syndicat mixte, l'exécutif se concentrant dans les mains du conseil général, du maire de Calvisson , et de la communauté de commune de Sommière. Le syndicat mixte pourra multiplier les réunions de concertation, il ne trompera personne, la parole n'est pas à la population, mais à des édiles qui habitent ,au plus près, à 5 km du bois de Minteau et qui, dans quinze ans, quand les travaux seront achevés, profiteront de leur retraite de cumulard loin de chez nous.

L'aménagement du bois de Minteau s'appelle à présent éco parc . Ben, voyons !

Même si le parc est écolo dans la théorie, ce dont je doute dans la pratique, les voix d'accès et les infrastructures qui étoufferont notre village, ne le seront pas.

Il apporterait 5000 emplois dans 15 ans! De qui se moque-t-on ? Comment peut-on, dans un système économique capable de détruire des millions d'emplois dans le monde en deux ans, projeter la création d'emploi dans 15 ans?Alors même que les emplois actuels de notre bassin fondent comme neige au soleil à Perrier comme à la verrerie du Languedoc, et que les rares emplois nouveaux proposés sont, pour l'essentiel, précaires et mal payés(comme les services à la personne).

 

Voilà le petit commentaire que j'avais à faire sur la réunion du syndicat mixte du projet d'aménagement de l'éco parc du bois de minteau.

 

Christian MARTIN