Bonjour,

je suis médecin! Ben oui.... Et j'imagine déjà les réactions possibles : bouh le vilain allopathe!
Je précise être très septique sur l'utilité du Tamiflu et de la vaccination, et également sur les risques, me semblent-il mal évalués, qu'on fait peser sur la santé publique pour agir sur une pandémie somme toute assez banale (sinon le caractère "nouveau" du virus H1N1, comme il y en a un nouveau tous les 10 ou 20 ans m'a t on dit...).
Mais (ça y est voila le MAIS), il faut prendre garde à ne pas tirer de conclusions hâtives, on en finirait presque par dire n'importe quoi.
Vous écrivez que le jeune homme de 26 ans, en bonne santé apparente, s'est présenté aux urgence le samedi à 18H, a reçu rapidement un traitement antiviral et antibiotique, et qu'il est décédé à 17H45 le dimanche, en réanimation.
Plusieurs éléments peuvent en être tiré :

  1. On peut supposer que sa situation était suffisamment grave pour qu'il soit transféré en réanimation depuis les urgences moins de 24 H après son admission.
  2. Il est décédé après avoir reçu des médicaments. Cela ne signifie pas qu'il y ait un lien de causalité entre ces 2 événements. Deux personnes d'égale mauvaise foi pourraient dire, pour l'une qu'il est mort MALGRES un bon traitement, pour l'autre qu'il est mort A CAUSE du mauvais traitement. Ces deux personnes ne réfléchiraient pas réellement je crois, ne cherchant qu'à étayer des croyances préexistantes aux faits. Allopathe ou non, ce n'est pas une démarche scientifique ni même intelligente...
  3. Rappelons que la grippe saisonnière tue chaque année quelques personnes en bonne santé, sans qu'on comprenne pourquoi, ni qu'on en fasse une seule Une de journaux. Sur ce point, j'avoue ne pas avoir de source, suis-je victime d'une campagne de désinformation???
  4. Si les antibiotiques ne sont effectivement pas actifs sur des virus, dans le cas d'une pneumopathie (=une infection des poumons, potentiellement mortelle car les poumons ont quelque utilité...),  et même plus précisemment probablement d'un SDRA (Syndrôme de Detresse Respiratoire Aiguë), il peut être utile de donner des antibiotiques, car on ne sait pas, à l'arrivé d'un malade grave, si sa pathologie pulmonaire est virale, bactérienne, ou même mycosique.
  5. Il n'est pas possible de savoir ce qui se serait passé en l'absence de traitement pour ce jeune homme. S'il avait un SDRA (ce dont je ne suis pas certain, ne connaissant pas le dossier, mais manifestement il avait une atteinte pulmonaire suffisament importante pour le conduire aux urgences 4 jours après le début des symptôme grippaux, donc pas une "simple" grippe), l'homéopathie ne pouvait plus rien pour lui je pense. Je ne suis pas homéopathe, et n'en connais pas grand chose, mais demandez à un homéopathe ce qu'il peut faire pour guerir une personne en detresse respiratoire pour une cause infectieuse, il devrait, j'espère, vous répondre que l'homéopathie, prévenant plus qu'elle ne guerie, aurait été d'une même inefficacité.
Voila, en ces périodes de matraquage médiatique multithématique (grippe A ou régulation du capitalisme) il est essentiel d'exercer son sens critique face à ce que j'appelle la propagande (propagande pour nous faire peur, et nous tétaniser dans des positions de replis fort peu constructives). Il est également essentiel de rester très vigilant face à d'autres propagandes, dont celle qui veut nous faire croire q'un complot visant à la réduction drastique de la population de la planète est en route... Je n'ai pour le moment pas vu un argument passer qui étayerait de façon un peu solide cette hypothèse.

Une deuxième remarque que je voulais faire depuis quelques temps, vous avez fait passer récemment une info affirmant que des microbiologistes avaient été tués, sous entendant je crois qu'ils ne devaient pas divulguer le secret conspirationniste d'un projet de meurtre de masse... Bon, cette affiche, en pièce jointe, semble être votre source principale. Or :
  1. le site qui l'a produit (ou au moins signé) deesillustration.com, que je suis allé visiter, est un site d'expression "artistique" dont la ligne n'est ni l'information, ni la rigueur, mais plutot l'illustration de légendes actuelles (etoile Nemesis,  illuminati...). Ainsi, il ne s'agit pas d'une source, ce site ne se présente pas comme un site d'information.
  2. On tombe assez vite, comme source censée être plus "sérieuse", sur rense.com. Rense.com est une agglomération improbable, de publicités diverses en premier lieu, et de tout ce qu'on peut trouver comme sujet accrocheur. L'objectif principal du site, si l'on en croit le nombre d'emplacements publicitaires disponibles et ceux déjà occupés (pillule magnétique et autres gogo dipositifs), est de générer des revenus publicitaires. Jeff Rense me fait penser aux arnaqueurs ambulants des films de cowboy, finira-t-il engoudronné et emplumé???
  3. Malgré cela, l'analyse du début de la liste de noms donnée par Rense est amusante : dans une liste de 77 scientifique, il n'y a que 11 microbiologistes  (sur http://www.rense.com/general62/list.htm), loin de 100 donc! Cette liste s'intitule pourtant "Dead Scientists And Microbiologists - Master List". Sans compter le paquet de 310 scientifiques irakiens (non nommés) qui sont censé avoir tués par le Mossad... Le premier microbiologiste cité est mort de complications du diabète (Sidney Harshman, décédé à 67 ans), il arrive à la 27 position. Ensuite, sont cités 10 autres décès de microbiologistes entre 1997 et 2004, dans des circonstances souvent non données, je ne détaille pas, je vous laisse regarder cette liste). Bon, tout ça est loin de l'assassinat de masse de microbiologistes, je trouve... 11 décès (même pas forcément suspects) en 7 ans chez les microbiologistes du monde entier... ça me semble assez limité comme programme d'assassinat... Voir même comme taux de mortalité : être microbiologiste protège-t-il, au contraire de ce que vous affirmez???
Conclusion :
Il faut rester critique, être prudent sur ce qu'on tire comme conclusion de "faits",  et être attentif à la source des données.

J'ai pris une bonne heure pour répondre à ce mail, j'espère ne pas trop vous contrarier, mais faites attention à ne pas écrire ou faire suivre n'importe quoi, vous vous décridibilisez, à mes yeux, et donc, je le suppose, aux yeux d'autres personnes également.

Bien cordialement

J Fougerat

PS: vous pouvez faire suivre ce mail, in extenso.